Test d'acuité visuelle



Tux


Pour les impatients : cliquez tout-de-suite sur le N, puis sur le Z ... et vous comprendrez le principe du test. Il sera toujours temps de revenir sur cette page ultérieurement pour découvrir le mode d'emploi : en bas des échelles des 10/10° (9/10° pour les dessins), un lien permet de revenir vers cette page. Le test doit être réalisé œil par œil (conventionnellement l'œil droit le premier).

Ce test comprend deux versions : une version directe, et une version miroir, indispensable pour les locaux exigus, qui n'offrent pas les 5 mètres requis entre les yeux du patient et l'écran.
Chaque version directe et miroir dispose de quatre échelles, accessibles par le test de Worth pour la version directe, par le test de Worth miroir pour la version miroir ; lesquels servent de pivot :
- l'échelle des lettres est accessible par le disque supérieur
- l'échelle des chiffres est accessible par le disque vert de gauche
- l'échelle des E est accessible par le disque vert de droite, et
- l'échelle des dessins est accessible par le disque inférieur.
Le test de Worth est lui-même accessible en cliquant au milieu de la page 1,5/10° de toutes les échelles de la version directe.
Le test de Worth miroir est accessible en cliquant au milieu de la page 1,5/10° de toutes les échelles de la version miroir.
Pour passer d'une version à l'autre, il faut cliquer au centre du test de Worth ou du test de Worth miroir : c'est un passage secret !:-).
Cliquer sur le dernier optotype passe à l'acuité visuelle supérieure, sauf pour la page 10/10°, où l'on revient à 1/10° (pour reproduire le fonctionnement "en boucle" des projecteurs mécaniques) ; cliquer sur le premier optotype passe à l'acuité visuelle inférieure (sauf pour la page 1/10°, id).
Le test duochrome est accessible en cliquant au milieu de toutes les pages paires : 2, 4, 6, 8 et 10/10° ; en cliquant sur le champ vert ou sur le champ rouge, on retourne sur la page 4/10° ou 6/10°.
Le cadran de Parent, est accessible en cliquant au milieu de toutes les pages impaires : 3, 5, 7, et 9/10° ; en cliquant dessus, on retourne sur la page 5/10°.
L'échelle des dessins est nécessairement approximative, mais suffit en pratique, et les enfants l'adorent ! elle finit à 9/10°.
A contrario, l'échelle des lettres poursuit dans les hautes acuités (11 & 12/10°).
Les deux échelles des chiffres et des E se limitent à 10/10°.

Ce test est tout-à-fait précis, à la condition de calculer la distance de lecture en fonction de la taille des lettres sur votre écran.
Munissez-vous d'un double-décimètre, mesurez la hauteur du N ou du Z, en centimètres, et divisez cette valeur par 1,45 : le nombre obtenu indique la distance de lecture en mètres. Celle-ci doit obligatoirement dépasser 5, puisqu'en-dessous de 5 mètres (entre les yeux du patient et l'écran) intervient une accommodation supérieure à 0,2 dioptries, non négligeable, qui fausserait les mesures.
Si le calcul de cette distance donne une valeur trop courte (inférieure à 5 mètres), il vous faut augmenter la taille des optotypes en réglant l'affichage de votre écran. Si au contraire la valeur calculée est trop longue (supérieure à 6,5 mètres), il faut augmenter diminuer la taille des optotypes.
Si votre pièce ne vous offre pas les 5 mètres critiques entre les yeux du patient et l'écran, il vous faut obligatoirement utiliser la version miroir.
Explication géométrique pour les curieux : un optotype de 10/10° doit mesurer 5 minutes d'arc, soit 1/12° de degré, soit 0,00145 radian, qui vaut tangente (et sinus) de ce tout petit angle, n'est-ce-pas ; soit hauteur de la lettre divisée par la distance de lecture. Les moins courageux me feront confiance ...

À l'attention de mes confrères ophtalmologues généralistes ou pédiatres, des opticiens et des orthoptistes : si ce test vous plaît, il est téléchargeable ici (566 ko). Après décompression, il faut ouvrir le dossier, et cliquer sur le fichier "test-acuite-visuelle.htm".
Toute suggestion sera la bienvenue.



accueil