Une fois la cataracte opérée, voici juste derrière la pupille, le cristallin artificiel, examiné au microscope de consultation. Il s'agit ici d'un cristallin en silicone, de type navette, dont on voit très bien les 2 bords : gauche noir et droit doré ; entre ces 2 bords, l'optique, de 6 millimètres, sur laquelle se détache un cercle irrégulier, doré à gauche et noir à droite, qui correspond à l'ouverture de la cataracte. Ce type de cristallin artificiel s'injecte dans l'œil avec une espèce de seringue, par une mini-incision cornéenne auto-étanche de moins de 3 millimètres, qui ne nécessite pas d'être suturée.


cristallin artificiel en silicone



L'optique de ce deuxième "implant" est aussi en silicone ; il n'est pas "monobloc", mais "3 pièces", car stabilisé dans le sac du cristallin par deux anses (bleues) en plexiglas qui s'y détendent de manière élastique. Vous remarquerez que l'ouverture du sac du cristallin (capsulorhexis, d'environ 5 mm) dessine une pomme (pour des raisons techniques). À gauche, on aperçoit le bord de l'optique. Ce type précis de cristallin artificiel ne donne pratiquement jamais de cataracte secondaire grâce à son optique rebondie qui remplit bien le sac cristallinien, et ses grandes anses qui tendent la capsule postérieure.


cristallin artificiel en silicone


Ajoutez à cela qu'il produit d'excellents résultats optiques, et vous comprendrez pourquoi c'est mon cristallin artificiel préféré !:-).


pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo

accueil