mon .ratpoisonrc






Après Blackbox -"livrée" d'office dans la distribution Slackware- j'ai voulu essayer Ratpoison, léger et minimaliste aussi. L'abandon de "décoration" des fenêtres supprime la barre de titre et libère de la place, permettant aux applications d'occuper tout l'écran, ce qui est particulièrement appréciable pour les ordinateurs portables. Rapide comme l'éclair, Ratpoison est encore plus ergonomique et efficace avec un petit fichier de configuration comme celui-ci :





# démarrer automatiquement
startup_message off
exec bsetbg -full /home/eb/.systeme/bambous.jpg
exec aplay /home/eb/.systeme/notify.wav
exec numlockx
exec xterm -ls -bg black -fg white -font -*-fixed-*-r-*-*-20-*-*-*-*-*-*-*
exec seamonkey
# atténuer la luminosité de mon écran
exec xrandr --output DVI1 --brightness 0.7 || xrandr --output VGA1 --brightness 0.7

# remplacer Ctrl-T par Windows : strictement indispensable ! Windows devient la touche "commande"
escape Super_L

# raccourcis-clavier pour les applications les plus utilisées ; attention : il faut taper la touche choisie après la touche Windows (pas en même temps)
bind a exec abiword
bind c exec gnumeric
bind d exec dillo
bind f exec firefox
bind g exec geeqie
bind m exec xterm -font -*-fixed-*-r-*-*-20-*-*-*-*-*-*-* -e mc
bind o exec soffice
bind p exec pinta
bind s exec sylpheed
bind t exec transmission-gtk
bind v exec vlc
bind x exec xterm -ls -bg black -fg white -font -*-fixed-*-r-*-*-20-*-*-*-*-*-*-*
bind y exec seamonkey

# définition d'autres raccourcis-clavier
# pour revenir à l'application précédente, "Windows", flèche gauche, et pour passer à l'application suivante, "Windows", flèche droite
bind Left prev
bind Right next
# augmenter ou diminuer le volume du son
bind Up exec aumix -v +5
bind Prior exec aumix -v +9
bind Down exec aumix -v -5
bind Next exec aumix -v -9
# capture d'écran
bind Print exec import capture.png
# éjecte le disque optique
bind Pause exec sudo eject /dev/cdrom
# emblématique, amusant et ... utile : fait disparaître le pointeur de la souris ; pas de panique ! vous le retrouverez en bas à droite de l'écran
bind b banish
# quelle heure est-il ?
bind h time
# "tue" une application coincée (souvent le navigateur)
bind k kill


# dégraisser le répertoire standard des raccourcis-clavier
unbind 0
unbind 1
unbind 2
unbind 3
unbind 4
unbind 5
unbind 6
unbind 7
unbind 8
unbind 9
unbind i
unbind l
unbind n
unbind u
unbind r
unbind w
unbind A
unbind F
unbind K
unbind N
unbind P
unbind Q
unbind R
unbind S
unbind U
unbind V
unbind apostrophe
unbind exclam
unbind minus
unbind space
unbind Return
unbind Tab


# rempacer le pointeur X par une flèche
exec xsetroot -cursor_name right_ptr





Bien que nativement Ratpoison n'offre pas de menu, il est possible d'en greffer un ; mais j'ai préféré rajouter dans mon .bashrc quelques alias qui me permettent de lancer rapidement (dans une console) mes applications non liées à un raccourci-clavier ; et quand je souhaite utiliser gimp (ou cgoban), qui ne tourne pas sur ce gestionnaire de fenêtres, je repasse sur Blackbox. Pour ceux qui n'imaginent pas Linux sans bureaux multiples, ce .ratpoisonrc, légèrement plus étoffé, comblera leurs exigences ; mais d'après mon expérience, l'ergonomie et l'agrément s'en trouvent diminués.


Merci à Shawn Betts -l'auteur de Ratpoison- qui m'a aidé à rédiger ce fichier.


mon Linux


accueil