Les modèles mathématiques de l'optique de l'œil humain sont soit très grossiers, soit partiels.
C'est dire l'infinie complexité de cette merveille de la nature, qui doit forcer notre humilité.
L'asymétrie des faces optiques (dioptres) du cristallin humain m'a fait évoquer celle du pâtisson (aussi appelé "artichaut de Jérusalem") :


pâtisson optique


Pour comparer, cliquez sur la photo.


accueil