"du bon usage de l'ophtalmologue"



* * *




un ophtalmologue (on dit aussi ophtalmologiste) est un docteur en médecine spécialiste des yeux


1 - quand faut-il consulter l'ophtalmologue en urgence ?
(c'est un dilemme quotidien et angoissant pour nos secrétaires)

paragraphe il y a 3 urgences essentielles en ophtalmologie -une médicale, et deux chirurgicales- qui doivent être prises en charge immédiatement :
- le glaucome aigu, qui donne un œil glauque, rouge, et très douloureux
- la plaie oculaire perforante (ou "œil crevé"), avec ou sans corps étranger intra-oculaire
- l'endophtalmie

on peut dire que l'urgence optique, c'est le bris de lunettes : elle s'adresse à l'opticien


paragraphe voici les autres tableaux nécessitant rapidement un examen ophtalmologique :
- les accidents oculaires (grain de meuleuse)
- le strabisme (loucherie) aigu
- l'œil rouge et douloureux (dont l'herpès)
- la baisse rapide d'acuité visuelle ou de champ visuel
- la perception récente de mouche volante, d'éclairs lumineux (voir déchirure et décollement de rétine)
- la dacryocystite aiguë (abcès du sac lacrymal, sous l'angle interne de l'œil)



2 - quand faut-il consulter l'ophtalmologue en l'absence d'urgence ou de maladie connue ?
autrement dit, est-il utile de "faire suivre" ses yeux ? la réponse est très variable en fonction de l'âge :

paragraphe pour les enfants,
il est indispensable de les faire examiner par un ophtalmologue, ou à défaut par un(e) orthoptiste, dès qu'il est capable de dénommer correctement les objets, pour chiffrer l'acuité visuelle œil par œil. Idéalement, il faut le faire dès que l'enfant a 3 ans, une fois. Le but est de dépister ce qu'on appelle l'amblyopie, c'est-à-dire la faiblesse d'un œil, éventuellement associée à un micro-strabisme, qui peuvent très bien passer inaperçus. En pratique, durant la quatrième année (entre 3 et 4 ans) c'est parfait ; quand l'enfant a 5 ans, "récupérer" (guérir) une amblyopie devient difficile ; et après 6 ans, sauf cas exceptionnel, c'est trop tard ...


paragraphe entre 10 et 40 ans, statistiquement peu de maladies oculaires peuvent arriver :
- les myopies se stabilisent vers 25-30 ans, âge vers lequel il est raisonnable d'examiner une fois la périphérie de la rétine afin de dépister d'éventuelles zones fragiles prédisposant au risque de décollement de rétine
- le glaucome est exceptionnel avant 40 ans.


Sur cette tranche de vie, l'opticien est traditionnellement habilité à mesurer l'acuité visuelle de ses clients et à déterminer les formules des verres de lunettes qui leur correspondent selon la méthode de la réfraction subjective ; ce qui ne prétend pas remplacer un examen médical.


paragraphe à partir de 45 ans,
apparaît la presbytie, c'est-à-dire la perte progressive de l'accommodation : si l'on compare l'œil à un appareil photo, la course de son "focus" devient de moins en moins large, pour se figer totalement au bout d'une dizaine d'années. Chez certaines personnes, la presbytie apparaît plus tôt, dès 40 ans ; à l'opposé, d'autres ne seront importunés que vers 50 ans. En pratique, la vision rapprochée devient difficile, puis impossible.
La presbytie n'est pas une maladie, mais coincide avec l'âge de l'apparition du glaucome chronique, sans que ces deux phénomènes soient liés de manière causale.
Voilà pourquoi l'apparition de la presbytie est une excellente occasion de faire examiner ses yeux par un ophtalmologue ; qui seul saura interprêter l'aspect du nerf optique au fond de l'œil, et la mesure de la pression oculaire couplée à une pachymétrie cornéenne.


paragraphe ensuite,
il est sage de consulter tous les 4 ans environ, principalement à nouveau en raison du glaucome chronique.


paragraphe et dans tous les cas ...
un petit effort d'organisation avant la consultation vous sera profitable


#:-)


accueil