À l'encontre de notre intuition, le cerveau visuel ne se situe pas au-dessus des yeux, mais sous l'occiput ; la vision étant transportée par des circuits nerveux qui traversent tout le crâne. Des troubles du champ visuel, une vision double ("diplopie"), voire une baisse de l'acuité visuelle peuvent donc révéler une maladie non pas de l'œil, mais du cerveau.

Ce gros neurinome de la base du crâne ne s'est manifesté que par une baisse de l'acuité visuelle droite, mesurée à 4/10°, dont l'absence de cause oculaire conduisit à analyser les champs visuels :

hémianopsie bi-temporale        hémianopsie bi-temporale


De manière étonnante, le champ visuel gauche (à votre gauche) est plus abîmé que le droit (à votre droite) ; et l'on constate que l'œil droit voit mal à droite, et que l'œil gauche voit mal à gauche : il s'agit d'une "hémi-anopsie bi-temporale", autrement dit d'une amputation des champs visuels en "œillères", par référence à la limitation visuelle des chevaux quand on leur cache latéralement les yeux.
Une atteinte si particulière est spécifique d'une tumeur de la région du croisement des nerfs optiques (appelé "chiasma"), au milieu du crâne, ce qu'a confirmé le scanner :


neurinome de la base du crâne


OD veut dire "œil droit", OG veut dire "œil gauche" ; et T signifie tumeur ; l'occiput est en bas de l'image.
L'extraction -particulièrement difficile- de cette tumeur, sous microscope, a permis une récupération quasi parfaite, avec pour seule séquelle un déficit modéré du champ visuel supérieur de l'œil gauche, peu gênant.


Pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo


accueil