La cause la plus banale de perception de "mouche volante" (symptôme appelé "myodésopsie") est le décollement du corps vitré. Ce dernier est un phénomène "physiologique", c-à-d. biologique, normal, et survient à un âge très variable, statistiquement vers la cinquantaine. J'ai l'habitude de dire que c'est la ménopause de l'œil ! et en général les gens comprennent. Chez les myopes, le vitré peut se décoller beaucoup plus tôt ; et souvent, le décollement du vitré ne provoque aucun symptôme. Quand on est enfant, le corps vitré emplit tout l'espace compris entre la rétine et le cristallin, et sa consistance est celle de la gélatine qui entoure le pâté ; quand on vieillit, il se ramollit comme du blanc d'œuf, se décroche du fond de l'œil (la rétine), s'écroule et pend comme un rideau derrière le cristallin. Les "mouches" correspondent à des amas de cellules arrachés au fond de l'œil ; et en pratique on n'y peut rien : il faut vivre avec, les considérer avec mépris, se dire que leur opacité va diminuer, et que le cerveau spontanément finira par les gommer au fil des mois. Parfois seulement, le vitré en se décollant provoque une déchirure de la rétine ; qui elle-même éventuellement sera la cause d'un décollement de rétine. Ces cas malchanceux et très minoritaires doivent faire examiner le fond de l'œil après dilatation pupillaire : sans urgence si les mouches sont anciennes, rapidement si les mouches sont récentes.

Cette première mouche est ici visible sous l'aspect d'un petit flocon grisâtre juste au milieu de la photo, en bordure de la bande lumineuse, au voisinage de la papille optique (= "prise électrique" du nerf optique) ; d'où rayonnent vaisseaux rétiniens et fibres nerveuses visuelles.


corps flottant



Cette deuxième mouche, plus impressionnante, observable sans lentille de contact d'examen, légèrement en arrière du cristallin, ressemble à un petit morceau de tulle, suspendu au vitré par un petit réseau de fibrilles difficile à discerner. En bas à gauche, on aperçoit le reflet de la papille optique, et en haut à droite, l'arc de l'iris. Paradoxalement, ce monsieur était peu gêné


corps flottant


Les corps flottants prennent souvent l'aspect de mouches, mais en fait toute l'entomologie y passe, et même davantage : moucherons, papillons ... araignées, avec ou sans toile ; cheveux, voile, etc. J'imagine volontiers que ce doit être agaçant ; et aussi décevant de s'entendre dire, après examen du fond de l'œil : "ce n'est pas grave, ça va passer tout seul en quelques mois" ...


corps flottant

ça, d'après moi, c'est au moins un coléoptère !;-)


Ce corps flottant en forme de
S me permet de comprendre pourquoi une dame m'a raconté une fois :
"docteur, j'ai des spermatozoïdes dans l'œil" ! (véridique).


corps flottant



Ce corps flottant, qui ressemble à un petit poulpe, est un petit caillot de sang d'un jeune garçon qui s'est décollé son vitré prématurément à la suite d'une contusion par ballon de foot, sans complication rétinienne heureusement. En haut à gauche de la photo, la lueur claire est due à l'image défocalisée de la papille optique.


corps flottant



pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo



accueil