Le corps étranger oculaire superficiel est un motif de consultation urgente très fréquent. Fort heureusement, la paroi oculaire -la cornée en particulier- est relativement résistante, et les corps étrangers intra-oculaires, associés à une plaie pénétrante (voir épine), sont rares. C'est l'occasion de rappeler l'intérêt des lunettes en général, qui protègent les yeux des chocs, des ultra-violets, des corps étrangers, des projections de fluides biologiques infectés ... Pour l'usage de la meuleuse ou de tout appareil analogue, le port de lunettes de protection adaptées est indispensable.


grain de meuleuse cornéen


Un tel corps étanger est ôté au microscope de consultation sous anesthésie topique (du grec topos = le lieu ; donc anesthésie locale par contact, avec des gouttes de collyre anesthésique), à l'aide d'une aiguille stérile à usage unique.



Pour revenir à la photothèque, cliquer sur la photo

accueil