Cette dame était venue me consulter uniquement parce que ses lunettes étaient usées ; et comme elle n'avait pas vu l'ophtalmologue depuis 4 ou 5 ans, elle considérait qu'il était plus prudent de se faire examiner les yeux préalablement à un renouvellement optique.
Elle eût raison. Les acuités visuelles étaient bien à 10/10° (avec correction optique) ; mais en dépistant le glaucome chronique et l'artériolosclérose (par l'examen du fond de l'œil), j'ai découvert ceci :


mélanome malin de la choroïde


m désigne la "macula", qui offre à cet œil droit ses 10/10°
T désigne la tumeur (cancéreuse), plus précisément le mélanome malin, juste au-dessus de la "papille", extrêmité du nerf optique.
Autrefois, le sort de cet œil était scellé ... il fallait énucléer (enlever l'œil) pour éviter la généralisation du cancer et sauver le malade.
Aujourd'hui, dans la grande majorité des cas, grâce aux progrès de la médecine physique, on arrive à détruire la tumeur en conservant l'œil.
Le bilan d'extension de cette dame était normal (absence de métastases hépatiques, pulmonaires, osseuses, cérébrales ...) ; elle a été traitée (irradiée) à l'Institut Curie, et elle va bien.
Ce cancer du fond de l'œil est exactement le même que le "grain de beauté cancéreux" de la peau, dont la prévalence (fréquence) explose grâce au goût des masses pour le bronzage.


pour revenir à la photothèque, cliquer sur la photo

accueil