Cette photo a un intérêt scientifique secondaire, mais je la trouve artistique. Il s'agit d'une dégénérescence cholestérolique du corps vitré. Le corps vitré est ce tissu fluide, quasi liquide (ça ressemble à du blanc d'œuf), qui emplit l'œil à l'arrière du cristallin. En place d'un milieu optiquement vide, on observe une myriade de gouttelettes blanches qui suit par inertie les mouvements oculaires ; l'effet cinétique rappelle ces souvenirs stupides qu'on trouve à profusion chez les marchands des rues de Lourdes (la neige sur la Sainte-Vierge). Paradoxalement, les gens ne sont pas gênés ; dans les rares cas où cette suspension graisseuse provoque une baisse visuelle ou la perception de corps flottants pénibles, l'ophtalmologue propose une vitrectomie (sous anesthésie locale avec des gouttes, sans piqûre) ; c-à-d. la substitution de ce tissu par de l'eau salée, qui elle-même sera immédiatement remplacée spontanément par de l'humeur aqueuse.


synchisis étincelant


Voici le fond de l'œil photographié à travers cette espèce d'émulsion, responsable d'un spectaculaire effet de tempête de neige :

synchisis étincelant


pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo

accueil