L'iridotomie périphérique consiste à perforer la périphérie (la racine) de l'iris au laser, sans ouvrir l'œil. Elle peut se réaliser au laser YAG comme au laser thermique, qui traversent la cornée (transparente) sans du tout l'endommager. Cet œil a fait récemment une crise de glaucome aigu (par fermeture de son angle irido-cornéen étroit), qui a guéri grâce au traitement médicamenteux. Il était indispensable de créer rapidement une fistule en périphérie de l'iris afin de prévenir une récidive.

iridotomie au laser YAG


Le petit trou est ici visible sur 8 heures (à gauche, légèrement en bas) ; comme la pupille, il est éclairé par la réflexion orangée du fond de l'œil, illuminé par la lumière du microscope de consultation (effet "yeux rouges" des appareils photos).


* * *


Voici une autre iridotomie sur 2 heures 30 (à droite, légèrement en haut), photographiée selon deux modes différents

- l'éclairage direct, où le pertuis, illuminé par la fine fente de la lampe, apparaît comme un petit point noir :


iridotomie au laser YAG



- l'éclairage indirect (ou "rétro-illumination" comme pour la première photo de cette page), où l'on retrouve au même endroit une petite zone orangée (rehaussée avec mon logiciel graphique) ; le grossissement du microscope est ici 2 fois supérieur. Seule cette deuxième technique d'examen permet de certifier le caractère transfixiant donc efficace de l'iridotomie :


iridotomie au laser YAG




Pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo.


accueil