L'iridectomie chirurgicale se fait (comme la sinusotomie selon Krasnov, l'opération du glaucome chronique) sous anesthésie topique (= avec des gouttes), suivie d'une moucheture de la muqueuse conjonctive aux micro-ciseaux, puis de l'injection à la micro-canule, sous cette muqueuse, d'1/2 millilitre de xylocaïne. Voici un œil opéré du matin ; la fenêtre irienne (qui apparaît ici arrondie) est momentanément obturée par une petite bulle d'air avec laquelle j'ai regonflé l'œil. Celle-ci changera de position quand le patient se couchera, libérera le shunt et se résorbera en une journée. L'incision cornéenne est de l'ordre du millimètre ; je la réalise tout simplement avec le tranchant d'une aiguille à intra-veineuse, qui fait un excellent bistouri très bon marché ! La suture est assurée par un seul point de nylon de 25 µm de diamètre, qui dessine un petit trait noir vertical en haut de la bulle.


iridectomie périphérique


pour revenir à la photothèque, cliquer sur la photo

accueil