Cet œil a été opéré de la cataracte la veille selon la technique "extra-capsulaire manuelle" : sa cataracte était trop dure pour être extraite en "phako-émulsification". J'ai dû ouvrir la base de la cornée sur un arc d'1/3 de circonférence, pour avoir une corde d'environ 9 mm, et faire accoucher le cristallin dans sa totalité. La suture est assurée par 7 points (3 demi-clés pour chaque point) de nylon 10/0 dont le diamètre est d'environ 25 µ (micro-mètres) ; ce fil est teinté en noir pour qu'on ne le perde pas dans le champ du microscope opératoire. Il ne se résorbe pas ; on ne l'ôte que lorsque persiste un astigmatisme (déformation optique de la cornée). La couleur vert-jaune est due à un collyre à la fluorescéine que je viens d'instiller pour m'assurer que la suture est bien étanche.


extraction extra-capsulaire manuelle de la cataracte




Non seulement cette cataracte très évoluée interdisait le recours à la phako-émulsification, mais de surcroît sa pupille ne dilatait pas suffisamment pour laisser passer le cristallin malade ; il a donc fallu que je coupe l'iris pour "accoucher" la cataracte, puis que je le suture ensuite (avec un petit nœud plat) ; la suture cornéenne est assurée ici par 8 points séparés enfouis.


extraction extra-capsulaire manuelle de la cataracte


Voulez-vous examiner le petit nœud plat au fort grossissement ?


Pour retourner à la page de photos, cliquer sur une image.


accueil