Quand la zonule est rompue (luxation ou sub-luxation cristallinienne), il ne sert à rien de conserver le sac de la cataracte, qui ne pourra correctement servir de "berceau" (de réceptacle) pour le cristallin artificiel. On est contraint d'ôter la cataracte "dans sa capsule", c-à-d. in toto, obligeant à implanter dans la chambre antérieure de l'œil, ce qui est anti-anatomique et présente quelques inconvénients.


cataracte intra-capsulaire


Voici in vitro, baignant dans du sérum salé isotonique, une cataracte "entière", extraite avec une cryo-sonde : on utilise la propriété d'adhésivité du métal froid pour l'accoucher hors de l'œil ; cela nécessite une grande ouverture cornéenne, comme pour une extraction extra-capsulaire manuelle. La couleur acajou de cette cataracte témoigne de sa maturité. Il faut aussi remarquer l'asymétrie optique de ce petit organe, beaucoup moins cambré en avant (en haut) qu'en arrière (en bas), à la manière d'un pâtisson !



pour revenir à la photothèque, cliquer sur la photo

accueil