Voici le champ que voit un œil sévèrement atteint par le glaucome chronique. Il s'agit de l'œil gauche d'un monsieur que son ophtalmologue suspectait de cette maladie, qui donc lui avait fortement conseillé de revenir au bout d'une année pour un examen de contrôle (le diagnostic n'est pas toujours facile : ici la cornée était mince, et donc la pression oculaire était sous-estimée par les appareils de mesure). Le patient a hélas négligé le conseil, et n'est revenu consulter qu'après 5 ans. L'amputation du champ visuel est marquée par des carrés noirs, que j'ai entourés par un trait rouge, qui délimite donc toute une zone inférieure nasale devenue complètement et irréversiblement aveugle. Cette cécité partielle est très gênante (plus qu'une perte de champ supérieur).


scotome glaucomateux quadranopsique nasal inférieur


Ce deuxième relevé de champ visuel (effectué avec un appareil de marque différente) concerne un œil droit. On remarque que l'axe visuel, au centre de la mire, est bien clair ; mais il est cerné en bas par un "scotome", c-à-d. une zone aveugle, falciforme (noire) qui se rattache à la "tache aveugle" normale (noire aussi), à droite.


scotome de Bjerrum inférieur


Chaque œil a sa tache aveugle ; elle correspond à la prise électrique du nerf optique au fond de l'œil, seule petite zone exempte de rétine. Ici ce qui n'est pas normal, et typique du glaucome, ce sont ces zones noires sous l'axe visuel ; lesquelles se prolongent par une sorte de triangle gris, à gauche (sous le trait horizontal) que l'on appelle "marche nasale" (car elle se situe du côté du nez), tout à fait typique aussi.


* * *


Vous voulez découvrir vos taches aveugles ? c'est simple :
- cachez votre œil gauche avec la paume de votre main gauche, fixez le H de ce test, et approchez-vous lentement de l'écran : vous verrez le D disparaître, puis réapparaître
- cachez votre œil droit avec la paume de votre main droite, fixez le D de ce même test, et approchez-vous lentement de l'écran : vous verrez le H disparaître, puis réapparaître


* * *


Continuons ...


Cette dame, très myope, encore jeune (la cinquantaine), consultait régulièrement pour ses lentilles de contact qui ont relégué au second plan le dépistage du glaucome (les myopes sont pourtant plus sensibles que les autres à cette maladie). Son champ visuel gauche est déjà amputé de manière typique, par une zone aveugle "en cimeterre", qui part de la tache aveugle (petit rectangle gris vertical à gauche), cravate l'axe visuel par le haut, puis s'étend à droite (du côté du nez) en une large flaque aveugle (noire) précisément soulignée par l'horizontale.
L'ordinateur calcule l'hétérogénéïté de cette cartographie, et affiche sa valeur appelée "LV" (V comme variance, au sens statistique du terme) ; laquelle vaut ici 64,5 (en bas à droite), pulvérisant la limite supérieure normale qui vaut 6.
La zone noire inférieure est un artéfact dû à la paupière inférieure : l'interprétation d'un champ visuel est compliquée, et n'est pas une science exacte.


scotome de Bjerrum et marche nasale supérieurs

une image de cimeterre :

cimeterre



Une double amputation en cimeterres supérieur et inférieur donne un motif en "pinces de crabe" qui isole la vision centrale. Cette comparaison laisse suggérer que le glaucome se comporte comme un cancer du champ visuel. Ce n'est qu'une comparaison, attention : le glaucome n'est pas un cancer. J'ai matérialisé la tache aveugle (normale) de cet œil gauche par une petite ellipse noire verticale.


double scotome de Bjerrum plus double marche nasale



Franchement plus grave : ce monsieur, même âge, a pratiquement perdu son œil gauche, puisqu'il ne lui reste de ce côté qu'une vision vestigiale périphérique (tout ce qui est noir est aveugle) ; fort heureusement, l'œil droit, bien que son nerf optique soit lui aussi rongé par le glaucome, conserve un champ visuel encore correct. Je lui ai opéré les deux yeux.


énorme scotome glaucomateux centro-nasal



Enfin, catastrophique ... l'œil gauche est complètement perdu (vision nulle, les ténèbres) par glaucome, et ne reste à l'œil droit que cet "ilôt" central. Pratiquement tout le champ visuel est mangé : on dit qu'il est tubulaire (car le patient voit comme au travers un tube). Paradoxalement, la variance (LV, en principe indicateur de gravité) n'est pas très élevée, car le champ visuel est uniformément mauvais.


champ visuel glaucomateux tubulaire



pour revenir à la photothèque, cliquer sur une photo

comment se déroule l'examen du champ visuel

accueil